CNSS

Le CDM de Ndjolé de nouveau opérationnel !

C'est à l'occasion d'une cérémonie officielle en présence du Ministre des Affaires Sociales et des Droits de la Femme, Prisca KOHO NLEND et du Ministre d'Etat, Ministre des Relations avec les Institutions Constitutionnelles, Denise MEKAM'NE EDZIDZIE, que le Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, Patrick OSSI OKORI a procédé à la réouverture le samedi dernier du Centre de Dispensation du Médicament (CDM) de Ndjolé.

processed-6b320f98-943c-4684-ae55-405cd3ec929d_kKZRE9HH.jpeg

Cette réouverture vient ainsi soulager l'ensemble des populations de cette localité qui pourront dorénavant, avoir accès plus facilement aux molécules de première nécessité, sur présentation de leur carte CNAMGS .

processed-7e9559f1-4fb2-492e-8d05-bd7f2addf8b2_N7O7x8hA.jpeg

processed-4e68cfdc-1996-4be5-a726-918060d029e1_KIEm8CqZ.jpeg

En marge de cette cérémonie, le Ministre des Affaires Sociales et des Droits de la Femme a procédé au lancement du programme d'accès à la citoyenneté par l'établissement de 1000 actes de naissance dans la province du Moyen- Ogooué afin de résoudre la question d'apatride et permettre enfin à ces derniers d'accéder à la scolarité et a des soins de santé. Un programme d'accès voulu par le Président de la République, Chef de l'État, Son Excellente Ali BONGO ONDIMBA, de voir chaque gabonais accéder à la protection sociale.

processed-55ee767b-ce26-48ba-a495-0130f0899f3d_1MC5LfT8.jpeg

processed-495e8b8c-bf73-44e7-a52a-07477522a080_pVlgsjtF.jpeg

Enfin, cette mission s'est achevée par la remise de dons aux femmes enceintes et des bons d'achats aux personnes du troisième âge et la visite de certains grabataires.

processed-835bb58b-126a-415d-8288-acbc717eeaf8_Tywjx51V.jpeg

Pour rappel, ce programme national de la solidarité est une volonté du Président de la République qui commande aux Institutions d'être plus proche des populations.

processed-c2d1675d-2eef-4850-8865-4e56613ad183_vwevsRCx.jpeg

RENCONTRE DIRECTION GENRALE/ SYNDICATS DES RETRAITÉS

 Le dialogue social en marche.

Le Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), Patrick OSSI OKORI, s'est entretenu le mercredi 02 février 2022, dans la salle du Conseil d'Administration, avec les membres du Syndicat National des Retraités du Parapublic et du Privé (SYNARET) et de l'Union des Anciens Travailleurs Retraités de la CNSS (UATC).

processed-e1fd53c2-ad7b-4f85-8130-80bfc5758c45_TD1aUFFL.jpeg

Au centre des échanges, les questions liées à la formalisation des rencontres ainsi que leur périodicité, la mise en place du Comité Permanent de Concertation Économique et Sociale (CPCES) et la mise en place du Comité de suivi des réformes à engager à la CNSS.

Il faut dire que cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre du renforcement du dialogue social permanent et inclusif fait suite à la demande exprimée par Édouard NGUEMA et Alphonse ELLA BEYEME, respectivement présidents du SYNARET et de l'UATC.

processed-f7cd92b5-0064-4685-a246-13b5b0621e0a_Mf8eRl2W.jpeg

Aussi, ont-ils remercié le Directeur Général pour sa disponibilité à les recevoir de façon diligente. « La situation de la CNSS nous préoccupe autant que vous et nous sommes prêts à vous apporter notre expérience », a soutenu le Président du SYNARET.

Dans leur plaidoyer, les Présidents desdits syndicats, ont exposé les difficultés liées aux conditions de vie des retraités et aux retards de paiements de leurs pensions, ainsi que les conséquences qui en découlent de cette situation sur leur quotidien.

processed-67743c42-3b1c-43ff-9382-4e608e8713ab_yl0fMIB1.jpeg

Répondant aux préoccupations posées, Patrick OSSI OKORI s'est dit favorable à la tenue des rencontres périodiques d'avec les organisations syndicales des retraités.  De ce fait,  il a annoncé la mise en place d'un calendrier de rencontres, tout en tenant compte des situations urgentes, qui donneront lieu à des rendez-vous spontanés.

En ce qui concerne le point relatif à la mise en place du CPCES conformément à l'article 303 du Code du Travail, le Directeur Général a indiqué que le Conseiller Juridique et le Directeur des Ressources Humaines qui examinent ledit dossier pourront très prochainement présenter les statuts de ce Comité.

processed-de4b5582-2b1f-48fd-86eb-b69aa249852a_W6MPNXrD.jpeg

Sur la mise en place du Comité de Suivi des Réformes à engager à la CNSS, le Directeur Général a réaffirmé son engagement à mener à bien les réformes institutionnelles et financières qui sont au cœur de sa feuille de route.

Il a rappelé que dès sa prise de fonction, le Président de la République, Chef de l'Etat, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, lui avait instruit d'élaborer un plan de restructuration de la CNSS qui a été par la suite validé par le Conseil d'Administration. « Il est cependant important de réaliser une étude qui va permettre de rafraichir les données  de celle de 2014, au regard des changements significatifs intervenus dans l'environnement socio-économique de notre pays », a-t-il avancé, avant de conclure que ces réformes nécessaires vont permettre à l'Institution de continuer à fonctionner de façon optimale.

Il convient de rappeler que lors de la première rencontre le 20 avril 2021, le patron de la CNSS avait donné le ton en marquant son entière disponibilité à travailler en synergie avec les membres des associations et des organisations syndicales des retraités.

processed-08b9fcc2-5358-4f7a-b5ae-a2b395c98217_XwiyMLRh.jpeg

Sous-catégories